Les ceintures, pourquoi ?

En judo, les grades symbolisent la progression du pratiquant dans trois dimensions : celle du corps (tai) que l’on développe par le travail et que l’on rend agile, de la technique (gi) que l’on cherche à acquérir et à maîtriser ; enfin celle de l’esprit (shin), l’esprit de combat d’abord, où l’on retrouve les valeurs de sincérité, d’honneur ou encore de courage, bref, une attitude juste avec les autres et avec soi-même.

Les couleurs, pourquoi ?
 
Les ceintures de couleurs ont été inventées, en Angleterre, dans les années 20. Dans les années 30,
Mikonisuke Kawaishi les adapte en France.

La ceinture blanche désigne dans la plupart des arts martiaux le premier niveau, celui du débutant lors de sa montée sur le tapis. Elle est symbole de pureté.

La
 ceinture marron  est la dernière porte à franchir avant de prétendre accéder aux grades. Le pratiquant doit avoir une expérience d'un an minimum dans cette couleur avant de se présenter à l'examen technique (kata) requis, entre-autre, pour l'accession à la  ceinture noire .

retour accueil


LES
CEINTURES
DU
JUDO

La ceinture noire, pourquoi ?
 
La ceinture noire indique le passage dans la catégorie des grades. Loin d'être une fin en soi (sensation d'aboutissement pour celui qui l'acquiert), elle est en fait le vrai début du judo, les ceintures précédentes n'en étant que l'apprentissage basique.

La ceinture noire, c'est un état d'esprit, celui du judo sous toutes ses formes et en toutes circonstances. Le judoka ceinture noire, se doit de montrer le chemin. Il est tenu de respecter, l'éthique, la philosophie et la discipline du judo. Il se doit d'être un exemple.

Au Japon, seulement trois couleurs sont utilisées :
ceinture blanche,  ceinture marron
 et   ceinture noire . Les ceintures des hauts-gradés (à partir du 6ème dan) ne sont portées qu'à titre honorifique.

Dans le reste du monde, les ceintures (quelqu'elles soient) sont portées systèmatiquement, sauf lors des compétitions, où, seule la ceinture noire est acceptée. La ceinture noire des femmes se distingue de celles des hommes, par l'ajout d'un liseré blanc positionné dans le sens de la longueur et au centre de la ceinture.














les différentes ceintures





niveau appellation âge minimum
     

blanche

6ème Kyu ou Raku-Kyu 

4/6 ans

blanche-jaune

 

pédagogique pour les enfants

7 ans

jaune

5ème Kyu ou Go-Kyu 

8 ans

jaune-orange

pédagogique pour les enfants

9 ans

orange

4ème Kyu ou Shi-Kyu 

10 ans

orange-verte

pédagogique pour les enfants

11 ans

verte

3ème Kyu ou San-Kyu 

12 ans

bleue

2ème Kyu ou Ni-Kyu 

13 ans

marron

1er Kyu ou Ichi-Kyu 

14 ans

































Jigoro Kano
[CN 12° dan]
grade appellation rang âge minimum
     

             noire

1er dan

Sho-dan

  Deschi (disciple)

15 ans

             noire

2ème dan

Ni-dan

17 ans

             noire

3ème dan

San-dan

20 ans

  

 

              noire

4ème dan

Yon-dan

   Renshi (maîtrise extérieure)

24 ans

              noire

5ème dan

Go-dan

29 ans

  

noire

6ème dan

Roku-dan

   Kyoshi (maîtrise intérieure)  

     

noire

7ème dan

Shichi-dan

noire

8ème dan

Hachi-dan

   Hanshi (maîtrise intérieure et extérieure unifiées)

   

      noire

9ème dan

 Ku-dan

  

      noire

10ème dan

  Ju-dan Keijin (trésor vivant)  
----------------------------------------------------------------- le 11ème dan n'existe pas --------------------------------------------------------------
blanche large              12ème dan    Juni-dan le retour aux sources  
Jigoro Kano a été promu par ses élèves, ceinture blanche large, à titre posthume.
Ils ont attribué le 12ème dan à cette ceinture afin que personne d'autre que le maître ne puisse l'atteindre.

haut de page